Les particularités de la cuisine iranienne

L’Iran est une destination raffinée qui promet à ses visiteurs un séjour enrichissant et rempli d’émotions. Un circuit gastronomique dans ce pays permet, entre autres, d’avoir un aperçu de sa douceur de vivre. À noter que la cuisine de la contrée, étant l’un des plus anciens arts culinaires au monde, est un mélange de cultures orientales. En effet, elle a été, essentiellement influencée par la cuisine indienne qui est caractérisée par une table bien garnie (plats, condiments, accompagnements, desserts…). Par ailleurs, les spécialités typiques, généralement proposées dans les teahouses, demandent beaucoup de préparations. Elles varient d’une région à une autre et sont particulières en fonction des ingrédients existants ainsi que des traditions de préparation.

Néanmoins, l’utilisation d’herbes fraîches, de fruits exotiques comme les grenades et les prunes, du safran et de pistaches est courante dans la plupart des recettes. À cela s’ajoute le riz qui est un élément incontournable de la table persane. C’est la base même de la cuisine iranienne qui constitue l’accompagnement préféré des locaux. En outre, pour une expérience gastronomique inédite lors d’un séjour en Iran, les visiteurs sont invités à effectuer un parcours dans le nord du pays.

Découvrir l’art culinaire nord-iranien

Chaque région iranienne a ses spécificités en matière de cuisine. Les zones côtières, en particulier, ont une culture gastronomique caractérisée par l’utilisation abondante de fruits de mer. Un circuit dans le nord, notamment à Gilan, permet, entre autres, de découvrir une tradition culinaire exceptionnelle lors d’un séjour Iran. À titre d’information, plusieurs spécialités typiques de cette province sont adoptées dans toute la contrée. C’est le cas, par exemple, de l’esturgeon qui est souvent servi sous forme de grillade (kebab). Sinon, pour les adeptes de cuisines de luxe, ils pourront opter pour la côte de la mer Capsienne où de nombreux restaurants proposent du caviar et d’autres plats raffinés à base de fruits de mer. À souligner que les côtes persanes disposent d’un climat subtropical qui abîme rapidement les aliments. Ceux-ci sont donc mis au-dessus d’un feu afin qu’elles sèchent, d’où leur goût fumé et leur saveur particulière.

Où manger ?

Le territoire iranien regorge de restaurants gastronomiques qui présentent des menus plus ou moins garnis. Cependant, pour profiter pleinement de la cuisine persane, les visiteurs pourront solliciter les établissements proposant des formules buffets qui permettent de déguster plusieurs plats traditionnels. Sinon, il est aussi pratique, pendant les séjours en Iran, de manger dans des familles iraniennes qui promettent une cuisine à la fois digeste et savoureuse. En plus de donner l’occasion de participer à la préparation des recettes, cette option offre l’opportunité de vivre des moments conviviaux. D’ailleurs, il faut noter que pour les Persans, le repas constitue un instant privilégié de partage. À titre d’information, dans l’ancien Empire perse, les repas se prennent à table. Toutefois, certaines familles coutumières mangent assis sur un « takht » ou sur un sol couvert de tapis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *