La gastronomie islandaise : une cuisine rustique encore méconnue

Beaucoup de personnes ne connaissent pas encore la culture gastronomique de l’Islande. Pourtant, c’est un pays qui regorge de plats peu ordinaires et qui valent la peine d’être découverts. Accrochez-vous, car dans cet article vous découvrirez des plats étonnants à base d’ingrédients insolites !

Les bases de la cuisine de l’Islande

La cuisine islandaise se compose de plusieurs aliments. Bien que souvent composée de viande et de volaille comme l’agneau, le mouton, la perdrix, le renne et le macareux, la gastronomie de l’Islande est également connue pour les produits laitiers, le poisson et les pains tels que le maltbrauð (pain au malt) et le flatkökur (crêpe de seigle).
Concernant le poisson par exemple, vous en trouverez quelques espèces comme le saumon (lax), le hareng (síld), ou encore la morue (þorskur). Cependant, on consomme également là-bas l’omble arctique (bleikja), la raie (ray), de la baleine (whale) ou du requin (hákarl). On les déguste sous diverses formes : pané, frit, fumé, séché, en marinade, en boulette, etc. En tout cas, on peut dire que les vacances en Islande vont changer vos habitudes culinaires !

Les produits qui se cultivent sur place

L’environnement islandais peu propice réduit considérablement les possibilités de culture. On retrouve tout de même les cultures animales, de l’orge (pour l’alimentation animale), des légumiers, des fruits tropicaux et des fleurs. En Islande, la population se repose également sur la culture durable sous serre alimentée par de l’énergie géothermique afin de garantir tout au long de l’année une certaine indépendance alimentaire.

Cependant, sachez que l’élevage est le plus adapté à l’environnement géologique et climatique de l’Islande, notamment celui du mouton et de l’agneau qui sont les viandes traditionnelles. Il existe également des élevages de chevaux, de bovins à viande, de volailles et de laitières. Si par chance vous séjournez dans une famille d’éleveurs, vous apprécierez sûrement les repas simples, copieux et variés qui sont préparés avec des produits frais et cultivés sur place.

Les plats qui se consomment au quotidien

Malgré le climat rude et le peu de variétés d’aliments qu’on peut trouver dans le pays, les Islandais ont su concocter quelques plats particuliers. En voici quelques-uns:

  • Kjötsupa est une excellente soupe d’agneau très consommée dans le quotidien des Islandais et qui se repose sur les produits du terroir. Elle est souvent composée de légumes et de ragoût d’agneau. Vous prendrez sûrement plaisir à manger la viande et les légumes qui sont fondants. Ce plat est souvent accompagné d’un pain maison comme celui cité plus haut.

 

  • Comme l’Islande est réputée pour ses produits laitiers, on ne peut pas oublier de citer le Skyr qu’il faut goûter absolument. C’est un fromage blanc frais épais qui se déguste avec du sucre, des fruits frais, de la confiture ou de la crème fraîche liquide. On comparerait sa consistance à celui du fromage tendre et celui du yaourt et est pauvre en matières grasses.

 

  • Le þorramatur est un ensemble de plusieurs plats typiquement islandais consommés en janvier et en février. Dans le pays, il est souvent préparé pour fêter le Þorrablót, un festival viking. Parmi les aliments on retrouve de l’aileron de requin, des testicules et des têtes de mouton, des nageoires de phoque, du gras de baleine mariné ou encore des saucisses de foie. Cependant, c’est meilleur accompagné des pains maltbrauð et flatkökur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *